amourautiste - On a tous le droit d'être unique.
Mon blog

June 2011

Pour toi mon enfant...

Samedi, le 12 mars 2005

Semaine de la déficience intellectuelle

Pour toi mon enfant...

Eh oui, faut pas se le cacher...
Avoir un enfant handicapé nous apporte un stress immense et intense;
On ne comprend pas ce qui nous arrive...
On se culpabilise et on se demande vraiment ce qu'on a fait de trop ou de pas assez...
Puis arrive la détresse, celle qui fait si mal, vous comprenez?...
Laissés à nous-même avec une difficulté tellement énorme qu'on se sent complètement abandonné dans un vide presque impossible à supporter.
On se sent pencher du côté de la vie, puis du côté de la mort...
La culpabilité nous retient de tout lâcher et de se suicider...
Qui va s'occuper de cet enfant-là qu'on n'a pas su livrer en bon état?
Les autres nous regardent comme des gens affreux...
Cette souffrance déchirante grandit en nous et nous chante sa chanson noire...
Souvent le couple se sépare, l'un mettant la faut sur l'autre...
Ou bien la maman, ayant porté son enfant, bien sûr reste la plupart du temps et s'occupe de tout, voulant réparer ce qui n'est pas réparable...
Le papa déchiré court droit devant, ou reste, mais regarde à côté.
Quelquefois seulement il décide de rester et de se lever; c'est mont enfant après tout...
Puis, arrive une sorte de printemps où la vie fait son oeuvre et où l'on décide enfin d'enlever l'étiquette du front de notre enfant...
Tout d'un coup, on y voit apparaître un petit être exceptionnel, mais apeuré...
Notre enfant, qui, ressentant notre désarroi, s'est tassé le temps qu'on ose le regarder tel qu'il est... On appelle ça la sagesse et le désir d'être aimé.
La tendresse s'est doucement déposée au fond de notre coeur.
L'amour a pu gagner du terrain et s'y frayer un chemin dans sa propre vérité.
Cet enfat qui est le nôtre nous apporte un sourire à s'émerveiller...
Où l'on peut voir dans ses yeux une flamme pure où seul l'amour inconditionnel peut exister.
Il nous a montré à renaître, à revivre au présent et à l'essentiel, à se battre pour lui faire une place dans ce monde et à créer.
Et, lorsqu'on a enfin compris cela, ... non, ce n'est peut-être pas que c'est plus facile, mais c'est combien plus léger, plus attachant et, oui, très très vivant et vibrant!...
Merci à toi mon enfant qui a su  mettre dans mon être une graine qui a fleurie en t'acceptant...

Ta maman qui t'aime pour ce que tu es Alexandre!

RSS Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

Des embryons humains dans les vaccins (réf.: NEXUS, revue scientifique et alternative)
Faire un pas à la fois dans le respect de soi et de son enfant aussi
Grandir ensemble, parce qu'au fond chacun est différent...
Pour toi mon enfant...

Catégories

article...
Lettre
Lettre, texte, article...

Archives

October 2011
September 2011
August 2011
June 2011

fourni par

Assistant de création de site fourni par  Vistaprint